Enseigner la Bible aux enfants : un pari impossible?

20/09/2014 20:54

Enseigner la Bible aux enfants : un pari impossible ?

 

La Bible est un livre d'adultes, pourquoi essayer de l'enseigner aux tout-petits? Peuvent-ils comprendre quelque chose qui en vaille la peine?

Autrefois, on pensait que les petits enfants n'étaient pas capables d'apprendre les choses de la foi, qu'il était plus sage de ne rien enseigner de religieux avant l'adolescence quand l'enfant peut comprendre et choisir lui-même la religion qui lui plaît.
Mais dans notre siècle, de nombreuses recherches ont été faites sur la première enfance, qui montrent que l'enfant développe ses capacités intellectuelles entre l'âge de 2 et 4 ans, et qu'il peut même apprendre des choses complexes. Les enfants de cet âge sont aussi en train de développer leur vision du monde. Quel dommage si l'enfant grandit sans savoir que Dieu existe et qu'Il agit dans le monde et dans nos vies! Essayer d'introduire cette idée pendant l'adolescence ou l'âge adulte est bien difficile.
 

Le développement de cette vision du monde commence à la naissance. Le petit bébé reconnaît très tôt la voix de sa maman, comprend comment obtenir sa nourriture. Ensuite il apprend à reconnaître les membres de sa famille et ce que chacun fait pour la famille, il apprend ce qu'il est permis de faire et ce qui lui est interdit, il apprend sa langue, la façon de vivre dans sa famille et sa culture. Il apprend par l'expérience plutôt que par les mots.
Les éducateurs ont découvert que la première enfance est déterminante car elle pose le fondement qui se maintiendra toute la vie.
Salomon le savait déjà il y a des siècles quand il a écrit :  «Apprends à l'enfant le chemin qu'il doit suivre, même quand il sera vieux, il n'en déviera pas» (Proverbes 22:6).
 

Il est intéressant de noter que le Dieu qui nous a créé nous a aussi donné des principes dans sa Parole à propos de l'éducation spirituelle de nos enfants.
Dieu a toujours voulu que les parents communiquent leur foi à leurs propres enfants dès la naissance. «Que ces commandements que je te donne aujourd'hui restent gravés dans ton coeur. Tu les inculqueras à tes enfants et tu en parleras chez toi dans ta maison, et quand tu marcheras sur la route, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras» (Deutéronome 6:6-7). Si nous obéissons aux commandements de Dieu, nous sommes des modèles de vie chrétienne pour nos enfants qui nous observent.
Dieu nous donne une méthode efficace: il s'agit de stimuler nos enfants à poser des questions, puis à en expliquer la réponse avec des mots que nos enfants comprennent. «Lorsque vous serez arrivés dans le pays que l'Eternel vous donnera comme il l'a promis, vous accomplirez cette cérémonie. Lorsque vos enfants vous demanderont ce qu'elle signifie pour vous, vous leur répondrez...» (voir Exode 12:24-27).
Les passages dans 2 Timothée 1:5 et 3:15 nous montrent l'exemple d'un jeune homme qui a grandi avec sa mère et sa grand-mère qui lui ont enseigné la Parole de Dieu dès le début de sa vie. Dès sa jeunesse, il a pu être utile dans le ministère avec l'apôtre Paul parce que ses bases étaient solidement posées sur la Parole de Dieu et qu'il avait appris l'obéissance à Dieu.

Un enfant de 2 à 3 ans peut comprendre des idées de base, comme par exemple :

- qui est Dieu,
- que le monde est la création d'un Dieu plein de tendresse,
- que Jésus est le Fils de Dieu,
- que Jésus est son ami qui l'aime et qui se soucie de lui,
- que Dieu lui parle par la Bible,
- que Dieu dit qu'Il l'aime et comment il peut aimer Dieu.

 

Parce que ces tout-petits ont un temps de concentration très limité et parce qu'ils apprennent surtout par l'expérience, l'enseignement se fait essentiellement par l'exemple dans la vie ordinaire. L'enfant observe que Maman et Papa trouvent de l'aide et de la force en Dieu pour faire face aux difficultés de la vie, que Dieu répond à la prière de ses parents, que Dieu guérit les maladies, que Dieu leur donne la nourriture nécessaire, que Dieu les console dans les moments de tristesse, qu'ils chantent des louanges à Dieu quand ils sont heureux. Si les parents aiment l'enfant sans condition, comme Dieu nous aime, l'enfant comprendra qu'il peut mettre sa confiance en Dieu.
J'étais surprise, mais très contente, quand j'ai entendu mon enfant citer les membres de notre famille à un ami. Il comptait: «Maman, Papa, Ronnie, Susie, Jésus, et moi.» Pour lui, Jésus était un membre de notre famille car Il faisait partie de nos activités.
Quand Dieu/Jésus est réel pour les parents et fait naturellement partie de leurs pensées et de leurs conversations, il devient naturellement aussi réel pour les enfants. Parfois les enfants prennent la décision de ne pas faire du mal parce qu'ils savent que Jésus est avec eux et que Jésus verra le mal qu'ils auront fait. Les enfants se sentent moins seuls et moins peureux quand ils savent que Jésus est là.
Malgré les difficultés de la vie, l'atmosphère de notre foyer était calme et heureuse. Je chantais souvent des petits chants, ou bien j'inventais une mélodie pour les paroles que je voulais chanter.
 

Les livres pour les petits enfants nous aident aussi à expliquer les vérités bibliques: des histoires bibliques racontées pour les tout-petits aussi bien que des livres qui montrent comment Dieu est et comment Il agit dans la vie des enfants.

Quand l'enfant grandit, à l'âge de 4 à 6 ans, il peut commencer à comprendre:

- que le péché est la désobéissance à Dieu,
- que Dieu l'aime même quand il pèche, mais que le péché Le rend mécontent,
- que Jésus peut pardonner ses péchés,
- que Jésus nous aide à obéir à Dieu et à Lui faire plaisir,
- que Jésus est mort à cause de nos péchés et qu'Il nous pardonne,
- que Jésus vit aujourd'hui et qu'Il est notre meilleur ami.

 

Si un enfant voit que ses parents remercient Dieu à chaque repas, il voudra aussi bientôt prendre son tour. Quand il voit que Dieu répond aux prières de ses parents, il confiera ses soucis à Dieu. Quand il voit combien l'obéissance fait plaisir aux parents qu'il aime, il verra l'importance d'obéir à Dieu. Quand il comprend que Jésus est mort pour prendre sur lui la punition de ses péchés, il demandera pardon et recevra Jésus comme Sauveur et Seigneur de sa vie. Jour après jour, par ses expériences, par les exemples qu'il observe et par des livres, l'enfant grandira dans sa connaissance de Dieu et de Jésus, et dans sa foi.


Il n'y a pas d'influence plus grande dans la vie d'un enfant que celle de sa famille, soit en bien soit en mal. L'éducation chez soi est plus efficace que celle de l'école ou de l'église parce qu'elle y est vécue. Quel privilège nous avons de vivre notre foi avec nos enfants de telle sorte qu'ils l'adoptent comme la leur!
«Il a fixé une règle en Jacob, établi une loi en Israël, et il a ordonné à nos ancêtres d'enseigner tout cela à leurs enfants, afin que la génération suivante, celle des enfants qui viendront à naître, puisse l'apprendre et se lève à son tour pour l'enseigner à ses propres enfants, afin qu'ils placent leur confiance en Dieu; qu'ils n'oublient pas les hauts faits du Dieu fort et qu'ils observent ses commandements.» (Psaume 78:5-7).

 

Mary Ann Miller, Contact et communion 1998.