Corée du Nord : le pays où la Bible est interdite

05/03/2017 16:11

Corée du Nord : le pays où la Bible est interdite

Posséder une bible en Corée du Nord, c’est risquer l’envoi dans un des pires camps de travaux forcés.
Les chrétiens enterrent leur bible pour qu’elle ne soit pas trouvée par la police.

300-photo-CDN-janvierLe pays où il est le plus dangereux d’avoir une bible

Suivie de la Somalie, de l’Afghanistan, du Yémen, des Maldives et du Turkménistan, la Corée du Nord est le pays où il est le plus dangereux de posséder une Bible.

C’est certainement le pays qui compte le plus de bibles enterrées dans le sol ou tout simplement cachées. Les chrétiens ne la lisent qu’une fois la nuit tombée et quand ils sont sûrs de ne pas être vus.


Prions pour ces courageux chrétiens qui cachent une bible au péril de leur vie et de celle de leur famille. Prions pour que les Nord-Coréens aient librement accès à la Bible.


« Merci » de la part d’un chrétien de Corée du Nord

La Corée du Nord est cette année encore le pays où les chrétiens sont le plus persécutés, selon l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2017. Grâce un réseau de partenaires, nous pouvons aider plusieurs dizaines de milliers de chrétiens clandestins nord-coréens. L’un d’entre eux a dit : « Nous venons d’apprendre par d’autres croyants que Dieu a mobilisé des chrétiens en dehors de notre pays pour prier pour nous et nous aider. Nous sommes ébahis de voir que Dieu nous aime tant qu’il utilise des frères et sœurs que nous ne connaissons même pas pour nous soutenir. Merci du fond du cœur. »

Prions pour les chrétiens clandestins de Corée du Nord. Que Dieu les soutienne et prépare son église pour le jour où la situation s’améliorera.

« Laissez votre bible à la frontière »

Un groupe d’étudiants français qui se rendait à Pyongyang, pour suivre des cours de coréen a pu passer la frontière nord-coréenne sans problème l’été dernier. La seule exigence des douaniers : laisser leur bible, s’ils en avaient une dans leur bagage ! Depuis 2015, des petits groupes d’étudiants français sont autorisés à se rendre à Pyongyang pour suivre des cours de langue à l’université pendant quelques semaines. Information rapportée par le site streetpress.

Prions pour que des échanges entre étudiants se multiplient et pour une ouverture de la Corée du Nord à la liberté religieuse.

Source : https://www.portesouvertes.fr/informer/lettres-de-nouvelles/coree-du-nord/2017/janvier/coree-du-nord-le-pays-ou-la-bible-est-interdite